Rhinoplastie, une combinaison de doigté et de savoir faire

prix rhinoplastie tunisie La rhinoplastie est une intervention qui surprend le patient et est passionnante pour le chirurgien en raison de sa diversité et de sa difficulté.

Chaque patient poursuivra un objectif personnel qui peut être de parvenir à un résultat plus harmonieux ou symétrique au visage. Pour le chirurgien, l’exigence est la même parvenir au meilleur résultat possible et satisfaire le patient et son projet esthétique.

Ainsi, grâce aux progrès de la technique et à l’amélioration des instruments, une plus grande précision est atteinte au cours de l’intervention, des résultats plus fiables et des suites plus rares sont obtenues.

Ces dernières années, on observe des changements vis-à-vis du patient :  de plus en plus exigeant mais aussi plus raisonnable. Son désir de changement est modéré, avec un résultat naturel et fonctionnel. Cela conduit à améliorer et innover, il est donc essentiel de maîtriser toutes les techniques de rhinoplastie.

En ce sens, une chirurgie du nez est plus susceptible de réussir et peut aller de pair avec un résultat harmonieux qui passe souvent inaperçu dans l’environnement du patient, alors que, inversement, une modification excessive peut avoir un impact négatif sur les deux, le plan esthétique comme sur le plan respiratoire.

Le résultat d’une rhinoplastie ne dépend pas seulement de la compétence du chirurgien, bien qu’il nécessite une grande expérience, mais aussi une bonne évaluation et compréhension de l’anatomie, de la dynamique et de l’interrelation, la relation réciproque, des structures qui composent la pyramide nasale.

De cette manière, la chirurgie du nez en Tunisie implique la réalisation de résections conservatrices avec conservation et renforcement des extrémités de la pointe, du tiers moyen, des narines et une utilisation plus fréquente des greffes cartilagineuses. Ceux-ci, indépendamment de leur emplacement, serviront à augmenter une zone, renforcer une structure faible, modifier et améliorer la forme de la crête, la pointe et les narines, et faciliter la résection conservatrice par le principe de l’équilibre.

Dans le cas d’un nez grand et fortement projeté à peau épaisse, grâce à l’utilisation de greffes cartilagineuses dans la racine et la crête, un meilleur équilibre sera atteint, par un effet d’illusion d’optique, avec une réduction modérée de la base du nez. Ce remplissage de la racine nasale au moyen d’une greffe permet une chirurgie plus conservatrice de la bosse nasale ou la projection de la pointe du nez.