La pénoplastie : la consultation préopératoire est primordiale

On le sait : beaucoup d’hommes veulent avoir un plus grand pénis pour donner une impression de virilité et se vanter auprès de leurs amis. Cela peut sembler exagéré, mais une étude récente de l’Université du Kentucky aux États-Unis a interrogé plus de 14 000 hommes et a montré que 45% d’entre eux aimeraient un agrandissement du pénis.

Pour y parvenir, beaucoup ont recours à une intervention de chirurgie plastique connue sous le nom de pénoplastie. Mais il semble qu’il ne sera plus nécessaire de laisser votre membre le plus précieux se confronter au scalpel d’un chirurgien. Des chercheurs italiens affirment qu’il existe un moyen de réaliser un agrandissement du pénis d’une façon totalement naturelle.

Extension du pénis

La peur de passer par une opération sur une partie du corps si chère et si précieuse est commune à beaucoup d’hommes. Deux chercheurs en urologie de l’Université de Turin ont travaillé sur des techniques pour réaliser l’étirement souhaité du membre grâce à une intervention non chirurgicale.

Après avoir analysé plusieurs méthodes à faible risque, les scientifiques ont découvert que les dispositifs de traction du pénis fonctionnent vraiment. L’objet qui aide dans ce processus est l’extenseur de pénis, qui étire le membre et augmente la taille du pénis de 1,5 cm à 2,5 cm.

Bonnes nouvelles, alors quel est le problème ?

Pour atteindre le résultat, ces individus doivent utiliser un appareil de traction pendant quelques heures chaque jour pendant une période de quatre mois, pour en ressentir les effets. C’est le gros problème : peu d’hommes peuvent utiliser cet objet aussi longtemps.

Les experts ne veulent pas encourager les garçons à utiliser des extensions de pénis, mais ont cherché une alternative pour les hommes qui ne se sentent pas vraiment bien avec la taille de leur membre et qui affecte l’estime de soi et leurs vies sexuelles.

Dans une interview au site britannique Star News, le chirurgien plasticien Mike Cohen a averti que l’obsession des garçons pour la taille du pénis peut être un symptôme d’un grave problème psychologique, un syndrome dysmorphique.

“La plupart des hommes qui pensent avoir un petit pénis n’en ont pas. Les études varient, mais la taille moyenne d’un pénis en érection varie de 12 à 15 cm. Celui qui possède ce complexe devrait d’abord aller avec voir un psychiatre et non pas un chirurgien pour réaliser l’agrandissement du pénis », ajoute le spécialiste.