La chirurgie plastique après 60 ans est-elle recommandée ?

Les médecins et les patients discutent des avantages et des risques des chirurgies esthétiques chez les personnes de plus de 60 ans

À l’âge de 60 ans, Helene Rodrigues – maintenant âgée de 62 ans – a décidé de s’offrir un cadeau. « Je voulais lutter et combattre mon vieillissement. J’ai donc fait deux chirurgies plastiques. » Avant la chirurgie, elle avait honte d’aller à la plage ou à la piscine, de porter des vêtements qui montraient sa silhouette, de toute façon. « Mon estime de soi était faible », avoue Helene, qui a bénéficié d’une abdominoplastie en 2015 et refait sa poitrine l’année suivante. Les deux interventions se sont déroulées en Tunisie et ont été couronnées de succès.

Helene a obtenu toutes les informations nécessaires avant l’intervention chirurgicale et souligne que, durant la période post-opératoire, elle a également bénéficié d’un suivi post-opératoire qui à son gout était merveilleux. « Pour aller vers la chirurgie esthétique, cela ne devrait être possible qu’en cas de bonne santé et sans maladies chroniques. Vous devez pratiquer régulièrement une activité physique et avoir une alimentation saine pour prétendre profiter des bienfaits de la chirurgie esthétique. », dit-elle, assurant avoir douté et clarifier sa situation pour répondre à une question importante : La chirurgie plastique après 60 ans est-elle recommandée ?

Selon les experts, les chirurgies plus petites sont les bienvenues.

Selon de nombreux chirurgiens plasticiens, il n’y a pas d’âge pour les chirurgies esthétiques et réparatrices. Ce qui est obligatoire pour le bon déroulement d’une procédure est la santé du patient, aussi longtemps qu’il est capable de subir une intervention chirurgicale.

Il est bon de rappeler que interventions de chirurgie plastique les plus recherchés pour les personnes âgées sont le lifting facial , lifting des seins, la plastie abdominale, la liposuccion, la blépharoplastie (paupières) et la rhinoplastie.

Les professionnels soulignent, cependant, qu’il est nécessaire de faire des évaluations cardiologiques, des examens complémentaires et des IRMS selon l’indication de la procédure à effectuer. Il est indispensable d’avoir un dossier médical très détaillé et tout savoir sur la santé du patient pour éviter tout risque de complications durant l’intervention.

Les patients atteints de troubles de la coagulation, d’insuffisance cardiaque et / ou de diabète et les fumeurs ne devraient pas subir de chirurgie plastique. Pour ces cas, l’indication est la réalisation de techniques mini-invasives.

On croit souvent que la chirurgie plastique semble garantir des améliorations seulement esthétiques.  C’est une erreur récurrente, surtout dans le cas des personnes âgées. Selon des gérontologues, certaines chirurgies plastiques finissent par améliorer la santé du patient. Les personnes âgées très obèses, qui ont un gros abdomen, ont leurs intestins compressés, ce qui rend la respiration difficile. Ils peuvent bénéficier d’une liposuccion pour enlever la graisse et retrouver une fonction respiratoire normale.