Barbe, cheveux et moustache : Techniques de greffe innovantes

Désormais, les méthodes de greffes cheveux peuvent être utilisées non seulement pour les cheveux mais aussi pour la barbe et la moustache, pour transplanter les sourcils, le pubis mais également la poitrine.

Avec un véritable engouement pour les procédures de chirurgie esthétique dans le monde, les professionnels ne cessent d’innover et de proposer mille et unes alternatives à des patients avides de nouvelles interventions cosmétiques. Les cheveux sont le cadre de notre visage et tiennent une grande importance à nos yeux, mais contrairement à la croyance populaire, les techniques de transplantation ne servent pas exclusivement à des fils d’implant dans la tête, mais aussi la barbe, moustache et sourcils.

Si on peut implanter des cheveux sur le crâne, rien ne nous empêche de les implanter ailleurs. Partant de ce principe, les chirurgiens esthétiques se sont empressés de tester de nouvelles techniques pour implanter des poils un peu partout sur le corps car la demande est là et bien là !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette demande est liée à la culture et à la génétique des peuples. Il est en effet de plus en plus fréquent de voir des demandes de greffes de poils sur les poitrines peu velues des hommes en Asie. Dénués de pilosité au niveau de la poitrine, les asiatiques raffolent de cette nouvelle intervention chirurgicale leur permettant d’arborer fièrement quelques poils au torse comme leurs homologues européens et américains.

Cependant, les chirurgies les plus pratiquées par rapport à la greffe de cheveux sont celles des cheveux, des barbes et des sourcils. Souvent, la technique consiste à corriger une région défaillante, soit liée à problèmes génétiques, soit en tombant, soit pour couvrir les cicatrices.

 

FUE, technique mini-invasive d’extraction du follicule pileux

Actuellement, la FUE (Follicular Unit Extraction), technique mini-invasive d’extraction du follicule pileux, permet d’obtenir des résultats impressionnants. En général, les cheveux transplantés peuvent tomber au bout de deux semaines, mais les follicules restent en place, et au bout de trois mois, ils commencent à se développer lentement et on verra apparaître de nouveaux cheveux jusqu’à 18 mois après l’intervention chirurgicale.

Les greffes de barbe, par exemple, permettent d’atteindre leurs objectifs en donnant à la barbe l’aspect naturel que les hommes recherchent. La procédure est similaire à la greffe de cheveux, les poils d’une région donnée sont enlevés et transplantés dans une autre zone pour obtenir l’effet désiré.

Il s’agit d’une procédure relativement simple sous anesthésie locale permettant au patient de rentrer chez lui le même jour et de se raser la barbe sept à dix jours après l’intervention sans aucune cicatrice visible.

En ce qui concerne les sourcils transplantés, ils garderont leurs fonctions et se développeront dans la même proportion de leur origine. Contrairement à des techniques telles que la sculpture et la micro-pigmentation, ce qui nécessite plusieurs ajustements, la technique de greffe de sourcils ne nécessite que l’entretien. La chirurgie dure en moyenne deux heures et la période post-opératoire est simple, la zone donneuse est légèrement gonflée et les résultats apparaissent dans environ un an.