le cauchemar des grosses poitrines pour certaines femmes

Pour certaines femmes, avoir une grosse poitrine c’est le rêve, mais pour d’autres c’est un véritable cauchemar au quotidien. De très gros seins peuvent entraîner des problèmes de santé. « L’hypertrophie mammaire (seins excessivement gros) peut causer des douleurs dans le dos, les épaules et le cou, ainsi que des malformations posturales. Il peut également y avoir une irritation de la peau en dessous du sillon du sein, comme une dermatite et une mycose », explique un chirurgien plasticien et membre de la Société Internationale de chirurgie plastique.

Face à cela, de nombreuses femmes ont recours à la chirurgie de réduction mammaire, appelée mammoplastie réductrice. Dans la procédure, l’excès de tissu mammaire est enlevé et repositionnement des aréoles, qui sont généralement en dessous de la position idéale.

Pour déterminer le volume de tissu mammaire qui sera retiré, le spécialiste évalue des facteurs tels que l’âge, la taille de la poitrine et le biotype du patient. « Toute femme peut effectuer la chirurgie, mais idéalement, lorsque le développement des seins est déjà terminé. Cela se produit vers l’âge de 16-18 ans ».

Pour que le résultat de la chirurgie continue à être satisfaisant au fil des ans, le médecin souligne que le patient doit cultiver de saines habitudes de vie, comme une alimentation équilibrée et une pratique régulière de l’activité physique. « Si le patient prend du poids, par exemple, la croissance des seins peut se produire en raison de l’augmentation de la quantité de graisse dans la région et, par conséquent, il peut y avoir des changements une fois de plus », explique le médecin.

Je veux avoir des enfants : cela réduit-il l’allaitement maternel ?

Beaucoup de femmes qui souhaitent tomber enceintes, après avoir réduit leur volume de poitrine, sont dans le doute quand à  savoir si la procédure peut empêcher l’allaitement maternel. Le chirurgien affirme que la femme peut, oui, passer par la chirurgie, mais il alerte : « La procédure doit être faite d’une manière qui ne compromet pas les vaisseaux sanguins, l’innervation, les conduits galactiques et une grande partie de la glande mammaire. Plus on retire du volume à la poitrine en chirurgie, plus grandes sont les chances de problèmes d’allaitement. Il est essentiel que la femme maintienne un suivi rigoureux et recherche un chirurgien fiable »,nous explique le praticien.

L’homme aussi est concerné

Chez les hommes, la mammoplastie de réduction est réalisée dans les cas de gynécomastie, caractérisée par une hypertrophie des seins chez l’homme. Habituellement, la glande mammaire, graisse située dans la région de la poitrine ou les deux sont enlevées. « Généralement, le problème peut apparaître à la puberté et rester à l’âge adulte. Il peut également apparaître chez ceux qui utilisent des stéroïdes anabolisants », affirme le chirurgien.