Comment se préparer à une chirurgie esthétique ? Les principales règles à suivre

Indépendamment de la chirurgie esthétique que vous souhaitez subir, les suites postopératoires sont toujours une préoccupation pour tous les patients. Les recommandations suivantes peuvent améliorer le temps de récupération et vous aider à supporter les suites opératoires.

Planifiez une chirurgie quand vous êtes en bonne santé

Vous devez être en parfaite santé au moment de subir une chirurgie esthétique, puisque votre système immunitaire sera dans des conditions optimales pour une récupération plus rapide. Beaucoup de patients trouvent idéal de le programmer pour la fin de l’année, car ils ont quelques jours gratuits.

Consommer suffisamment de nutriments essentiels

Vous devez compléter votre alimentation avant et après la chirurgie avec des niveaux élevés de vitamine A, de vitamine C, de zinc, de cuivre et de sélénium. Chacun joue un rôle dans la cicatrisation et le maintien du système immunitaire, afin de réduire les risques d’infection.

Augmenter la consommation de protéines

Deux des éléments de guérison les plus importants sont les calories et les protéines. Des protéines supplémentaires sont nécessaires pour construire de nouveaux tissus et vaisseaux sanguins, réparer les tissus endommagés et augmenter la production de cellules. Choisissez des sources de protéines de haute qualité comme le poisson, la volaille, les haricots et les légumineuses ou les morceaux de viande maigres.

Si votre apport en protéines n’est pas suffisant, vous pouvez opter pour des suppléments de protéines en poudre.

Fruits et légumes

Les fruits et légumes contiennent une grande quantité de fibres et doivent être évités 24 heures avant la chirurgie. Vous devriez éviter les légumes à haute teneur en fibres tels que l’artichaut, les pois et le brocoli. Ne mangez pas de fruits comme les framboises, les poires, les pommes ou les oranges. Si vous mangez des fruits et des légumes avant la chirurgie, mangez des variétés qui ont été cuites. Les fibres dures se brisent pendant le traitement et ne restent pas longtemps dans votre système.

Ne consommez pas certains suppléments

Certains suppléments nutritionnels peuvent provoquer des effets indésirables pendant ou après la chirurgie, notamment des saignements prolongés, une interférence avec l’anesthésie, des changements cardiaques et l’interaction avec des médicaments prescrits. Ces suppléments, tels que les capsules d’huile de poisson, l’ail, le ginseng, le ginkgo, la vitamine E, entre autres, devraient être arrêtés deux semaines avant et deux semaines après.

Consommer assez d’eau et rester hydraté

Il est important de boire au moins 6-8 verres d’eau par jour, et surtout la veille. L’eau est importante avant la chirurgie, car l’apport liquidien est réduit ce jour-là. Pour éviter les complications pendant la procédure, assurez-vous de ne rien prendre après minuit, à moins que le chirurgien ne vous dise le contraire.

Consommer des laxatifs naturels

Après la chirurgie, de nombreux patients se sentent très constipés pendant plusieurs jours, ce qui peut causer de l’inconfort. La déshydratation et les agents sédatifs et anesthésiques utilisés contribuent au problème digestif. Vous pouvez éviter ce problème en mangeant quelques raisins secs un jour avant et après la procédure.

Prendre des probiotiques

Les antibiotiques sont prescrits systématiquement après une intervention chirurgicale pour prévenir l’infection. Bien qu’ils soient bénéfiques, leur utilisation peut causer des problèmes digestifs. Prendre des probiotiques avec des antibiotiques est le meilleur moyen d’éviter l’inconfort gastro-intestinal.

Ne prenez pas d’anticoagulants ou d’aspirine

Les anticoagulants ne sont pas recommandés avant une chirurgie, notamment une liposuccion, car ils peuvent favoriser le saignement. Toute thérapie avec des anticoagulants doit être interrompue au moins deux semaines avant.

Ne consommez pas d’alcool ni de drogues

L’alcool supprime le système immunitaire et sa consommation doit être évitée 72 heures.

Ne pas fumer

Le tabagisme inhibe la cicatrisation des plaies car il apporte moins d’oxygène aux cellules du corps. En outre, il augmente le risque de complications pendant la chirurgie.