fbpx

L’amour est aveugle ! Il faut être sourd pourtant pour ne pas entendre que le cœur de certains s’arrête de battre avec le temps, quand leurs yeux s’ouvrent sur les défauts et les imperfections de ceux avec qui ils partagent la vie. Une femme qui après de multiples accouchements, prend de kilos supplémentaires est de moins en moins désirée par son mari. C’est peut-être une simple fiction qu’Elif Shafak décrit dans son roman pourtant inspiré de faits historiques.

Prise de poids et perte du désir sexuel

« Ella s’en voulut. Elle n’avait pas bien vieilli. Elle avait pris beaucoup de poids ces dernières années. A chaque nouveau kilo, son désir sexuel avait diminué ». Est-ce le « désir sexuel » d’Ella qui avait pris un coup ou celui de son mari David, avec qui elle pensait vivre un amour bâti sur le roc, mais qui était devenu avec le temps un coureur de jupons invétéré, brisant ainsi la foi d’Ella en l’amour ? Eteignant cette belle flamme qui autrefois l’avait consumée ?
L’histoire d’Ella et David que raconte Elif Shafak dans son roman Soufi, mon amour, est celle de nombreux couples. Elle jaillit tout au fond de cette promesse que l’on se fait quand on se rencontre « je t’aimerai quoi qu’il advienne », « dans la misère comme dans la pauvreté », « dans la maladie comme dans la santé »… Comme une vérité hideuse nous dévoilant cette face-cachée de l’amour. Celle qui ne pardonne pas à l’autre d’avoir pris du gras : vergetures, graisse stockée au niveau des hanches, de la culotte de cheval, graisse abdominale…

Perdre du poids et rallumer la flamme

 Plutôt que de se faire un film, de se nourrir de l’idée de ces belles histoires d’amour que l’on raconte aux enfants pour les bercer le soir, en se disant que nécessairement le compagnon, l’époux, le mari reviendra à de bons sentiments, une femme qui souffre d’un excès de poids après quelques années de vie commune, ou qu’elle est en passe de devenir obèse, devrait envisager des solutions pour perdre du poids, savoir qui peut mettre un anneau gastrique, avant de perdre l’amour de sa vie.
Le physique a une place indéniable dans la décision qui pousse l’autre vers vous. Il faut être honnête et le reconnaître plutôt que de se mentir en croyant le contraire. L’homme qui vous a aimé, n’a pas d’abord vu votre esprit, ces valeurs nobles qui vous définissent…ce qu’il a vu, c’est un corps svelte, filiforme, des seins, des fesses…et quand ceci tend a perdre sa valeur, l’amour en prend un coup.

DMCA.com Protection Status