Arrêtez de dire que toutes les femmes sont belles !

Au cours de ces dernières années, la publicité a bien changé. Cela aurait pu être une réaction à la saturation des femmes blondes, blanches et minces vendant des produits. Ou peut-être était une tentative de faire quelque chose de nouveau ou de créatif.

Mais quoi qu’il en soit, le thème central des publicités dans lesquelles on grandissait était le suivant : « Toutes les femmes sont belles », « Tu es belle », « Les femmes rondes sont belles aussi ! ».

belle femme

Oui, les femmes de toutes tailles et de toutes couleurs peuvent être belles et, oui, nous devrions pousser ce message. De même, il est tout à fait vrai que la plupart des gens ont de la beauté. Mais pourquoi, lorsque nous discutons de la qualité universelle de toutes les femmes, il faut que ce soit la beauté ?

Les femmes de tous les âges, de toutes les races, de tous les types de corps et de toutes les professions peuvent maintenant montrer à la société qu’elles méritent tout autant d’être objectées. Aujourd’hui, si vous êtes une femme, vous n’êtes jamais trop vieille, trop grande, ni trop rien pour être mise en valeur et dûment jugée pour vos qualités physiques.

Mais y a-t-il place dans cette conversation pour l’impératif de dépasser cette focalisation obsessionnelle sur l’apparence physique des femmes ?

Bien que pendant ces dernières années où la positivité corporelle ait été généralisée, ce fut aussi, à l’inverse, l’année du boom de la chirurgie plastique. L’association britannique des chirurgiens esthétiques a déclaré qu’il y avait une hausse du nombre de chirurgies esthétiques pratiquées au monde et spécialement pour l’opération de la liposuccion du ventre.

La montée de l’amour personnel et de la chirurgie ne sont pas du tout contradictoires. Bien que la positivité corporelle ait été une grande victoire pour la femme, elle souffre toujours du sous-produit tout aussi sexiste qui accompagne les standards de la beauté créés par l’homme c’est à dire le fait que les femmes doivent être belles en premier lieu. On n’arrive pas à se débarrasser de l’idée qu’une femme peu attrayante n’est pas une faille fatale.

La beauté fait tellement partie de nos valeurs, qu’au lieu de dire aux femmes de ne pas se soucier, on l’a simplement échangé contre un récit spécifique à la femme : « Nous sommes toutes belles ». En outre, on ne transmet jamais aux hommes le message que leur apparence physique est essentielle au paysage esthétique de tous les autres.

Certaines femmes sont belles. Certains ne sont pas. Cela ne devrait plus être permis de dicter leur valeur. Alors, s’il vous plaît, commencez à dire aux femmes qu’elles sont précieuses, dignes ou importantes plutôt que de leur dire qu’elles sont belles.